Archives de
Catégorie : Le Vyndee de la semaine

C’est là ou vous pouvez découvrir les expériences et les réflexions des Vyndees. Chaque semaine, un membre de l’équipe Vynd est élu(e) Vyndee de la semaine et doit écrire son histoire dans Vynd Blog.

From Morocco Directly to Vynd Ep#2

From Morocco Directly to Vynd Ep#2

Commencer de Zéro… pour finir en Héro

Episode #2

C’était durant un événement en été 2018, que j’ai rencontré des Tunisiens qui ont rendu visite au Maroc, ils m’ont parlé de la culture Tunisienne, des traditions, du mode de vie… Ils disaient que c’était différent du Maroc ,cela m’a donc poussé à avoir hâte de découvrir cette dite différence .

Etant qu’étudiante en Marketing,passionnée par l’innovation, la créativité… Aller au delà de ses limites et vivre des nouveaux défis sont des composantes principales qui caractérisent ma vision de la vie.

J’ai donc opté pour cette opportunité, me permettant à la fois de m’ouvrir sur un environnement international, de découvrir une nouvelle culture ainsi que d’essayer le travail au sein d’une communauté décrite d’évolutive, innovante avec une équipe solidaire.

Dès mon arrivé, j’ai constaté que l’équipe VYND était composée de différentes nationalités, capacités et personnalités, Or l’intégration était très fluide et à rimer avec des collaborations fructueuses.

Le sens de partage régnait tout le temps avec un soutien constant éprouvé par la globalité des Co-workers chose qui m’a vraiment épaté vue que le but commun était de réussir, développer et voir ce projet qui n’était qu’un rêve s’épanouir .

J’ai donc pu grâce à cette expérience, combiner entre le côté professionnel à travers les différentes tâches qui m’ont été accordé, aussi bien que le côté relationnel grâce à la fréquentation de toutes ces personnes à la fois énergétiques,créatives et qui surtout  aiment ce qu’ils font.

En grosso-modo, ce parcours m’a donc influencé et restera gravé dans ma mémoire avec tous ses détails , et si je devais le résumer en une phrase? Je dirai qu’il faut pas être spécial pour commencer, Mais il faut commencer pour devenir spécial!

Faire un travail correcte est fréquent mais la vrai victoire, est de commencer de Zéro pour finir en Héro.

Salwa El Fassi.

Partager cet article
From Morocco Directly to Vynd Ep#1

From Morocco Directly to Vynd Ep#1

The Extra-Mile Culture  

Episode #1

This is the second time I come to Tunisia. I have already been here as a volunteer in an education program back in 2017. However, now it is different, I am on my final internship at Vynd. During my interview, they told me that the team is quite special and so is the culture. I did not expect it to be “that” special.

On the first day and as I came in the morning, the team were in a coffee shop opposite to the workplace. There I was introduced to the “Vynd Handshake”, and I was like “So that’s what the special culture is about!”

The first thing I had to do was to sit 15 minutes with each coworker -that we call “Vyndee”- to get to know them and to know what they do. It was easy to see how excited they all were to meet me, and know what made me travel all the way from Morocco to Tunisia.

After a few one-to-ones with the team, I got to know more about “Vynd” and how things work over here. I also knew that my working hours are from 9:30 to 18:00. And coming “straight outta university” that seemed like a long day.

The day went on while I was getting to know the people and planning my upcoming tasks. All this was happening while watching the time and waiting for 18:00 to come.

Finally! It was six sharp! I expected to see the whole team rushing to the door. But no! My friend and I were the only ones heading to the door. That was a shock! A Cultural shock.

Later on, being the bold person that I am, I asked some Vyndees why they do not leave at six, is the day not long enough? Aren’t they excited to go out and do other things they like? And the answer was easy: “We like being here.” – “If I’m going to go to a café and sit, I’d rather stay here and progress in the work with the team”.

I always expected work and passion to be on parallel lines, not crossing each other. Unless you are talking about jobs like football player, rock star or actor. Nevertheless, no, I was in front of those special cases that change your perspective.

The conclusion was the following:

Just like Michael Jordan feels great while going to practice, you can feel great going to the office.
Just like Michael Jordan can stay hours after practice on the court, you can stay for some more hours in the office.
And just like Jordan is passionate about Basketball, you can be passionate about your job.

You can tell if a person is passionate about something by how ready they are to go the extra mile, and at Vynd, everybody goes the extra mile.

Salmane Zeroual.

Partager cet article
Vynd… La plus fascinante des expériences !

Vynd… La plus fascinante des expériences !

Vynd… C’est peut-être la plus fascinante histoire que je pourrai vivre toute ma vie.

Je suis issue d’un institut des hautes études commerciales et généralement le chemin de notre vie professionnelle est tracé à l’avance, mais aujourd’hui je me suis rendu compte que parfois la vie peut nous offrir de belles surprises qui changent entièrement notre vision.

Cela fait un an et exactement cinq mois que j’ai rejoint la Vynd team. Rien ne m’a plus attiré à mon arrivé que cet amour que chacun fournissait dans l’exécution de ses tâches, et de là j’ai réalisé que comme aimer sa maman, son mari ou son enfant, on peut aimer son ‘job’. J’étais certaine que c’est ce qui me manquait dans ma vie.

Chaque jour apporte avec lui son stock de nouveaux challenges, des leçons à apprendre et de nouvelles responsabilités. On m’a longtemps dit qu’il ne fallait jamais dire le mot « impossible » mais c’était difficile de le croire surtout pour une personne réaliste avec les pieds sur terre comme moi et voilà qu’aujourd’hui je suis convaincue que croire qu’une chose est impossible est le SEUL moyen de la rendre telle, que tout est dans la tête.

Imaginez que tous les jours, en vous réveillant, vous vous préparez le matin comme si vous alliez à un rendez-vous galant avec votre amoureux et retrouver des personnes extraordinaires, rêveuses qui vous inspirent et qui partagent tout avec vous. C’est sûr qu’en me lisant maintenant, vous direz que cela ne peut pas être réaliste, comme je le croyais…

Je considère que ma décision de rejoindre Vynd comme étant la meilleure décision de ma vie de jeune adulte. J’admire ce que nous faisons tous les jours, et que notre réussite dépend du bonheur de chacun de nous, les Vyndees…

Enfin, il faut se dire qu’à un moment donné de notre vie tout peut nous paraître impossible jusqu’au moment où nous agissons et rendre l’impossible, possible !

 

 

Ecrit par Ikram Ben Hassine

 

Partager cet article
Twenty four seven looking for a heaven

Twenty four seven looking for a heaven

I reached the coffee shop and was stressing

asking for a blessing should

it be what I am guessing?
 hence I am feeling it progressing
 it’s nine the opportunity is mine
 blood boiling I should confine
 engaging the to felt like devastating a front line
 I will decline! no room for a resign
 I said it’s time to shine  and everything will be fine (No)
 future is God’s design but success is in my bloodline
 joining Vynd  team  was like finding a goldMine
meeting the team was the daydream
CEO said that they were the main theme
sweet like an ice cream
funny like a meme
they welcomed the new supreme
it’s a bloodstream if you know what I mean
but it doesn’t seem cause  you haven’t seen Vynd  team
I pledge loyalty onward, and for the eternity I shall raise my sword
ask help from my lord, point the blade toward
annihilate the hater spinal cord and then carve his name on the board
and I won’t stop until a new record is scored
I won’t  afford to lose such world so I kept my words
it looks weird and absurd
when Love is our keyword
Written by: Selmi Zaid
Partager cet article
Le concept d’un stage a changé chez Vynd !

Le concept d’un stage a changé chez Vynd !

 

 

Si on pose la question « c’est quoi la définition d’un stage ? » 99% des gens vont répondre par : C’est une période de formation et de perfectionnement dans une entreprise, où tu dois travailler comme une machine et où tu vas être mis à l’écart et peu respecté « sur le plan professionnel ». 

Chez  Vynd  ce n’a jamais été le cas. Je vais vous décrire l’expérience que j’ai vecu lors de mon stage. 

Pour commencer, je suis un étudiant en 5ème année cycle d’ingénieur en informatique plus précisément dans le développement mobile et j’ai choisi Vynd pour réaliser mon projet de fin d’étude en tant que développeur Android. 

Au début, je pensais que ça allait être un stage avec la même définition citée précédemment, j’étais certain de trouver un encadrant arrogant qui allait me demander de réaliser des tâches et entammer un projet inutile. 

Mais, cette idée commencait à changer petit à petit dès ma première rencontre avec la famille Vynd. J’ai compris que je serai utile dans tout ce que je ferais. J’ai trouvé une famille avec une ambiance extraordinaire qui nous pousse à aller au-delà de nos limites avec un bon esprit d’équipe, bref, je me suis senti chez moi. 

J’avais également cru devoir travailler que sur mon propre sujet, mais j’ai ressenti une sensation inexplicable lorsque l’équipe m’a confié des missions qui correspondent à mon profil en tant que développeur et qu’is m’ont proposé de travailler sur le grand projet « Vynd User ». Et maintenant j’ai le sentiment d’être un membre de cette communauté que j’aime aider du mieux que je peux à évoluer et à devenir NUMBER ONE au marché. 

Pour conclure être parmi la famille Vynd, c’est un style de vie atypique! C’est une expérience très riche sur tous les plans. 

Voilà la réponse des 1% restants. 

 

Rédigé par :  Alaa Boukhchina 

 

Partager cet article
Confession d’un Vyndee

Confession d’un Vyndee

On a toujours la mentalité qu’une startup n’est pas un organisme sérieux. Et ce n’est pas fait pour construire un futur. Notre entourage et la société dont nous faisons partie nous incite inconsciemment à suivre le système, finir les études, entrer dans une grande SSII, acquérir de l’expérience, et continuer à sauter entre les entreprises pour gagner sa vie.

Les relations au sein de ces entreprises sont si fausses qu’on passe nos journées pleines de solitude mais aussi avec le sentiment que le travail  n’est qu’une corvée qu’on doit accepter pour vivre.

Le 1er Juillet 2017, une date marquante lorsque j’ai décidé d’opter pour l’expérience qui m’a beaucoup parlé et c’était le jour où j’ai rejoint Vynd . Au départ j’interagissais sérieusement vis à vis des membres de l’équipe. Je pensais que ça allait se dérouler comme dans n’importe quelle société et qu’on aurai une relation de simples coéquipiers. Mais je me suis trompé.. petit à petit je me suis senti plus à l’aise envers eux et heureux d’être désormais membre d’une seconde famille.

 

 

Chaque membre de l’équipe est unique à sa façon et on a toute sortes de caractères : des comportements bizarres, marrants mais surtout spontanés ce qui nous met à l’aise et élimine la barrière qui est entre nous.

Ce sentiment est partagé par toute l’équipe que ce soit dans les bonnes que dans les mauvaises épreuves de notre expérience. Le fait d’appartenir à cette famille me donne l’énergie pour donner mon maximum, à travailler même pendant les weekends et les jours fériés sans que personne ne me demande et sans aucune pression juste pour voir notre projet avancer, c’est notre objectif noble partagé.

Chaque membre de l’équipe passe cette vision aux nouveaux et les nouveaux l’adoptent très rapidement, en voyant notre ambiance, notre acharnement et notre dévouement pour Vynd,  ils acceptent le défi et font désormais partie de notre « Famille ».

Ce qu’on ressent pour Vynd est très proche de ce que ressentent les parents pour leurs bébés. On donne tout ce qu’on a, on se fatigue, on ne pense qu’à ça par contre on en est fier et surtout on l’aime.

Personnellement, mon objectif dans la vie c’est d’être heureux, c’est aussi simple que ça et c’est ce qui compte pour moi et tant que je suis entouré de ma famille toute la journée, je ne peux qu’être heureux.

 

Article Redigé par : Ismail Zerzeri – Développeur Android

Partager cet article
For me, the best team in Tunisia !

For me, the best team in Tunisia !

I am a 2nd year college student, who was very lucky to land a one-month internship at VYND. I want to share my experience with you. However, I know that I will fail because the skills I learnt, the relations I built, and the memories I made, are too overwhelming to share in a blogpost. Instead, I will make an attempt to convince you why VYND has the best team in Tunisia, and let you use your imagination to find out how my internship went.  

Statistically, I have weak arguments for my claim (that Vynd has the best team in Tunis). This is because VYND is the only enterprise I have interned with in Tunisia, and it is one that I chose after some research online. Therefore, the sample I use to prove my claim is not only small but also biased. However, every statistical statement comes with a leap of faith, and I wholeheartedly took this leap of faith for the following reasons.   

Prior to being a start-up and a team, Vynd is a family. The support that all give unconditionally to each other, is proof of their familial bonds. No matter who you are and what you do, if you are a Vyndee, then your problems are the team’s problems, and your successes are the team’s successes. That being said, everyone is comfortable to ask questions, voice concerns, or give feedback, which creates an environment of trust and collaboration.  

Because passion is a core value in Vynd, being a Vyndee is not a mere job, it is rather an integral part of life. Everyone does his/her own thing, and enjoys it. Vyndees genuinely appreciate their work, and would do it willingly anytime of the day and anywhere. Many of them have experienced major role shifts, such as from software to design, and from web to iOS. This speaks of how much Vynd values passion. After all, skills can be acquired, but mindset is the Vyndee’s capital.   

Finally, the one condition to the collaboration of a family and the passion of a thousand suns, is love. Because I got to love this team like they all love each other over the past month, I am biased to think that they are the best team in Tunisia. Nonetheless, I am so proud to be biased towards something I found so pure and genuine. At Vynd, Vyndees are valued for being humans, not machines. They are nurtured in an environment where they can try and fail, experience thrilling sensations, and express themselves in their work.  

During this internship, I felt more human, as I was able to connect with my team and my work on deep levels. I also felt that I was taking part in a project with a huge potential, because I was able to witness the growth of Vynd from day to day. Finally, the progress that Vynd accomplished in a few years, is proof that in its spontaneous, impassioned, and genuine environment, you get the best team in Tunisia.  

 

Haroun Chahed 

  

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Être un Vyndee, c’est adopter un style de vie!

Être un Vyndee, c’est adopter un style de vie!

VYND, si on s’en tient à la définition toute simple que beaucoup de personnes connaissent, c’est une plateforme communautaire destinée aux commerces de proximité où les utilisateurs peuvent partager leurs expériences avec la communauté à propos des lieux qu’ils ont fréquenté, en passant des cafés aux bars branchés. Ils peuvent noter le service, la qualité, le prix, la cuisine et la propreté.
Pour moi Vynd c’est tout d’abord une start-up où on peut développer ses compétences et vivre une expérience hors du commun.

Je me présente Yassine Jebali, vingt-cinq ans, titulaire d’une licence en Business Administration spécialité Management. Après avoir eu mon diplôme, je pensais quitter le territoire tunisien, comme des milliers de jeunes qui décident de partir pour continuer leurs études parce qu’ils n’ont pas trouvé leur place dans la communauté ou dans le marché du travail. J’étais tout simplement un jeune comme les autres qui possède une licence. Je travaillais dans un centre d’appels, je gagnais bien ma vie. Et j’ai finalement commencé à postuler dans différentes boites pour divers postes. Durant mes entretiens, je me mettais sur mon 31 pour donner de l’importance aux recruteurs et à la société en question. On me reprochait toujours le manque d’expérience, je commençais à perdre espoir. L’idée de l’immigration rodait dans mon esprit mais je continuais à postuler en me disant : « Qui ne tente rien n’a rien » !

Au fur et à mesure, je pris pour résolution : « C’est juste un entretien d’embauche, c’est les mêmes questions, c’est juste les têtes et les tâches qui changent ». Je crois que la Tunisie est en train de vivre la Grande Dépression qui a touché les Etats Unis dans les années 30 sauf que maintenant c’est pire.

Jusqu’au jour où j’ai vu l’annonce de VYND pour le poste de Data Manager et je me suis dit : après tout, c’est une société comme les autres. Je ne m’attendais sûrement pas à ce que cela devienne un tournant dans ma vie. Je ne saurais jamais exprimer mes émotions le jour où Adam, le CEO, m’a dit :
– Quelles sont tes ambitions ?
– J’ai une idée, je veux créer ma propre marque de vêtements. Et je commençais à lui expliquer et là, il détacha ses yeux de son ordinateur pour me dire : Yassine, c’est une excellente idée, et pourquoi tu n’as pas commencé à la concrétiser réellement ? 
– Je ne sais pas, il me faut des fonds et des moyens ….
Il me répondit : Non, c’est facile de trouver des excuses et c’est ce que tu es en train de faire mais tu connais la réponse.
– Je connais la réponse, c’est le COURAGE !
– Et voilà ! Voici notre deal : tu vas commencer à travailler le 23 novembre, je vais t’aiderais pour ton projet.

Et oui, chers lecteurs, croyez-le ou non, je n’oublierais jamais ce jour. Pour la première fois de ma vie, une personne que je connaissais à peine m’a donné beaucoup de confiance en moi, croyait en moi, et me proposait une opportunité d’exercer un métier qui est au centre d’une application.

Si je résume mes journées ou mes tâches, je collecte des informations, je prends des photos des endroits, je contacte les propriétaires pour avoir leurs menus, envoyer des rapports, préparer des stratégies de travail …. Dans le but de les communiquer aux utilisateurs de l’application et donner plus de visibilité aux commerces. On peut dire que ça n’a rien d’extraordinaire, c’est même fatiguant. Mais si on regarde de près, c’est comme si on concevait un bébé, qu’on lui donnait tout ce qu’on avait pour le voir un jour réussir dans sa vie, à notre image. J’ai enlacé les informations pour rendre la base de données plus riche et plus accessible, j’ai intégré les chiffres et les lettres pour les rendre un art, une musique, une poésie.

Tout cela, en étant au sein d’une équipe très passionnée. On remarque très vite qu’ils connaissent réellement la valeur du travail sérieux, tout en étant dynamiques et vraiment attachants. C’est une vraie famille. Nous vivons dans une ambiance stimulante qui nous pousse à aller au-delà de nos limites, à sortir de notre zone de confort. C’est grâce à ça que je me réveille chaque jour en me disant : je suis un Vyndee, c’est plus qu’un travail, c’est un esprit, un souffle, un style de vie.

Yassine Jebali

Partager cet article
Qu’est-ce que le bonheur ?

Qu’est-ce que le bonheur ?

C’est une question philosophique dont la réponse dépend de la perception de chacun de nous. Cependant, pour moi, c’est de vivre en faisant ce que l’on aime tout en étant entouré de personnes qui nous aiment.

Actuellement, je m’estime heureux.

Mon début ici était difficile. A ce moment-là, j’étais encore étudiant. J’étais en formation pour devenur ingénieur génie logiciel. Comment ai-je pu changer de carrière d’ingénieur en designer UX et UI ? Tout simplement parce que j’ai commencé à faire ce que j’aime : le design. Et petit à petit je me suis convaincu que ce que je veux vraiment faire c’est UX Designer. Les gens ont très vite aimé mon travail, ce qui m’a donné plus confiance en moi, mais tout ça reste grâce à l’équipe de Vynd qui a changé ma vie dans le vrai sens du terme.

Voilà déjà presque deux ans que je travaille, non je vis, au sein de cette famille. Je n’ai pas du tout vu le temps passer. Durant toute cette période j’ai connu des gens formidables qui m’ont beaucoup appris et inspiré. Et je peux voir le changement que Vynd apporte dans la vie de chacun d’entre eux.

Je suis vraiment chanceux de vous connaître les gars ! Qui pourrais le croire, en Tunisie, en allant au bureau je me sens heureux et j’attends avec impatience de voir chaque Vyndee. Et quel bonheur de voir que le travail que nous faisons tous ensemble commence à porter ses fruits !

Skander Khedhiri

Partager cet article
Mon premier mois en tant que Vyndee!

Mon premier mois en tant que Vyndee!

Ca fait maintenant 1 mois jour pour jour que je suis une Vyndee et que j’en suis fière. Vous lisez sûrement énormément de blogposts extrêmement positifs à propos de l’expérience des Vyndees (petit rappel: un vyndee est un membre de l’équipe) – mais je peux vous promettre que c’est une expérience tellement enrichissante que tous ces articles sont à l’image de ce qu’on vit tous les jours.

Personnellement, je suis community development manager; mon rôle principal est de rassembler la communauté d’utilisateurs et de restaurateurs grâce à la création de contenu au sein du magazine VynderLife. 

Je peux vous citer plusieurs raisons qui font que je suis épanouie; tout d’abord, je fais exactement ce que j’aime et dans les conditions que j’aime! Je m’explique: la possibilité d’exprimer mes idées, mes ressentis et ma vision de voir les choses est une liberté qui n’est pas facile à avoir, en plus, Adam et Khalil ont confiance en moi et me laissent inspirer les lecteurs à ma manière. 

Bien sûr, tout cela doit être fait dans le but de faire évoluer Vynd et d’apporter un support de qualité pour ses lecteurs. Je donne donc le maximum de ma personne et mets tout mon coeur à ce que ce magazine soit une réussite – tant au niveau de la qualité qu’au niveau de la fluidité de lecture!

Le concept du magazine a d’ailleurs été complètement refait à mon arrivée, de sorte à créer un support dédié à la restauration, pour et PAR les utilisateurs et les restaurateurs! En effet, j’ai la chance de pouvoir être en contact direct avec les utilisateurs pour leur donner la chance d’exprimer leurs propres expériences au sein des commerces sur Tunis sous forme d’articles qui seront postés dans la rubrique « communauté ». Et ce que je préfère, c’est de rassembler les experts du domaine de l’hôtellerie-restauration en Tunisie pour mettre en valeur leur voix, afin qu’ils puissent apporter les conseils nécessaires grâce à leur expérience et leur savoir-faire – j’en profite pour vous dire que vous pouvez trouver leurs interviews et leurs articles dans la rubrique paroles d’experts 😉

Je vous parlais également des conditions de travail… Oui, laissez-moi vous parler de l’ambiance au bureau et de l’équipe! Vous comprendrez certainement si je vous dis que nous sommes tout simplement une famille. Une famille solide et solidaire, composée de personnalités toutes aussi originales les unes que les autres, dotées d’un talent hors du commun et d’un esprit combattif et ambitieux. C’est ce dont on a vraiment besoin pour notre pays en ce moment!

En bref, vous avez pu comprendre que je vis une expérience très riche – que ce soit sur le plan personnel ou sur le plan professionnel. Le fait de devoir rassembler une communauté et d’exprimer ses idées par les mots est une chance et je compte bien en profiter et vous en faire profiter!

Yasmine Besbes

Partager cet article